« Qui sous-estime ses origines, peut perdre son prénom mais pas son nom »
  PRESENTATION
 

Que ce charmant village porte bien son nom ! C'est le paradis des cocotiers, palmiers rônier et palmiers à huile en tous genre !

Ce n'est pas pour rien que chaque année, en saison de vin de palme, la petite localité alimente toute la région en "fossing", le nom sérère du vin de palme. Diolas et Manjaks de Casamance se déplacent même jusqu'ici pour travailler. Si vous voyagez en transport commun, vous accéderez sûrement à Palmarin à partir de Joal-Fadiouth. En effet, de nombreux cars de brousse et pick-up partent chaque jour du garage Saloum de Joal. La route est celle de tous les contrastes et de tous les émerveillements.

Entre immensités de terres nues rongées par le sable, forêts de rôniers, lagunes survolées par des milliers de pélicans et petits villages traditionnels Sérères vous ne vous ennuierez pas sur le trajet. Une halte dans la petite localité de Samba Dia vous permettra d'acheter quelques mangues ou de l'eau fraîche. Dès que vous commencerez à sentir le vent frais de la mer, c'est que vous arrivez à Palmarin.

La communauté rurale a été créée le 9 février 1974. Sa population est en grande majorité chrétienne. C'est pourquoi les dimanches, une activité ne peut être populaire qu'après la messe.

La Communauté de Palmarin s’étend sur une superficie de 77 km2 dont 12 % de sol sablonneux propres à l’agriculture, 40 % de mangrove dégradée qui borde les chenaux (bolong dans le langage courant) et 48 % de tanne et de vasière dont l’influence de la sécheresse et le déboisement ont accentué l’acidité. Elle est limitée à l’Est et au Sud par les bras de mer Le Sine et Le Saloum, à l’Ouest par l’Océan Atlantique et au Nord par la Communauté rurale de Fimela. Elle regroupe cinq villages administratifs : Sam-Sam, Sessène, Nguethie, Ngounoumane et Diakhanor. C’est Diakhanor qui abrite en son sein, le hameau de Djiffer.

Cependant, si l’on considère l’ossature ancienne jusqu’en 1927 (année du raz-de-marée qui a provoqué la destruction des agglomérations), l’on pense à trois entités quand on parle de Palmarin tout court : Ngalou, Sam-Sam et Sessène). Et lorsque l’on parle de Facao, on fait référence à Nguethie et Ngounoumane tandis que Diakhanor renvoie au premier repère spatial de la Dynastie Sérère avec le passage de Mansa Waly Dione après la dislocation du royaume du Gabou. Cette dynastie part de 1185 à 1969 avec la mort du dernier roi Mayécor Diouf.

Sur la superficie de 77 km2 vive une population qui tourne autour de 10 400 habitants. Le recensement administratif de 1999 dénombrait la population palmarinoise à 6 700 habitants. Mais les derniers chiffres qui prennent en compte les expatriés ou ceux qui sont consécutifs à la distribution des vivres de soudure de Septembre 2002 font état de 10.400 habitants. Cette population de confession musulmane ou chrétienne est composée de Sérère, Wolof, Pular, Diola, Mandjack.

Education & Sante

En matiere d'éducation, Palmarin dispose d’écoles publiques ou privées dans chaque village et d’un College d’enseignement moyen (CEM) depuis 1996. Le taux de scolarité dans la zone est de 83 %.

Le CEM de Palmarin Facao, créé en octobre 1996, est un college qui s’étend sur 03 hectares, totalement entourés d’un mur. Il comprend, outre un bloc de direction, 8 salles de classe dont une salle polyvalente et une salle réservée aux activités du Club EVF installé en 1997. Les activités du Club EVF occupent une place prépondérante dans le projet éducatif de l’établissement. Les éleves en tant que relais répercutent les informations et messages reçus a l’école au niveau des cellules familiales et des organisations villageoises. La particularité de cet écosysteme côtier, continuellement touché par l’avancée de la mer et les efforts d’organisation et de mobilisation de la communauté, ont déterminé le choix de certains mouvement organiser des camp de vacances a Palmarin.

A l'issue de leur formation primaire, la pluplart des éleves de Palmarin rejoignent le CEM ou les écoles secondaires des villages environnant en particulier Joal ou Fatick; et l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar ou Gaston Berger de St-Louis pour les études universiatires. A ce stade aussi, nos étudiants sont confrontés a un certain nombre de difficultés essentiellement au fait que l'Etat sénégalais prend de moins en moins en charge ses étudiants, notamment en matiere d'hébergement, de bourses, d'encadrement.

Un autre probleme auquel sont confrontés les jeunes de Palmarin est celui de leur insertion sociale. Apres leur formation scolaire ou universitaire, beaucoup de ces jeunes, par manque d'emploi, sont obligés de retourner au village, ou ils sont souvent abandonnés a eux-memes a cause du manque d'infrastructures capables de les occuper.

Dans le domaine de la santé, la localité peut également compter sur une case de santé, deux postes de santé et un dispensaire privé.

La communauté rurale de Palmarin dispose en termes d’infrastructures et de personnels de santé des chiffres consignés dans le tableau ci-après :

Repartition Des Infrastructures
Et Personnels De Sante Par Zone
Zones

Infrastructures De Sante

  • Personnel de Sante

Ngallou Et Sessene

  • 1 poste de sante
  • 1 maternité
  • case de sante
  • dépôt de pharmacie
  • 1 ICP
  • 0 sage-femme
  • 6 aides soignant
 

Ngoundoumane Et Nguethie

  • 1 poste de sante
  • 2 maternités (publique et ne privée catholique)
  • 0 case de sante
  • 3 dépôts de pharmacie
  • 1 ICP
  • 0 sage-femme
  • 10 aides soignant
 

Diakhanor

  • 0 poste de sante
  • 0 maternité
  • 2 cases de santé (1 nf)
  • 0 dépôt de pharmacie
  • 0 ICP
  • 0 sage-femme
  • 9 aides soignant
 

 

 
 
  PALMARIN C'EST AUSSI ...
 
Palmarin Music Live
Les bonnes adresses
Palmarinois d'ici et d'ailleurs
Ecotourisme
Les grands chantiers
Les sérères
Tanns et la salinistion des sols
La réserve naturelle ..
Lignées maternelles
Plan local de développement
Village de Diakhanor
Etats sérères du Sine-Saloum
Liste des Rois du Sine
Le Pére René Danet
 
  CONTRIBUTIONS
11 chefs d’États africains assassinés au ...
Découverte : Djilor Djidjack, lieu natal ...
Monseigneur François-Xavier DIONE ...
Commune de Joal-Fadiouth ...
La mangrove a sauvé Palmarin de l'avancé ...
  LIENS UTILES
Repertoire des Entreprises du Sénégal
Remi Jegaan Dioh
Ambassade du Sénégal à Washington
Le site web du gouvernement du Senegal
Seneglise.org : site de l'archidiocèse de Dakar
  IN MEMORIUM
  • Frère Simon Sarr
    Décédé le 1er Août 2017
  • Benjamin Ndour
    Décédé le 28 Février 2004
  • Simon Mamadou NDOUR
    Vendredi 10 Mars 2017
  • Louise Sira Daba Ndène
    Décédée le 1er Mars 2017
  • Anne Marie Coumba Seck
    14 Février 2015
  • Eugenie Berthe Manga
    28 Avril 2006-28 Avril 2016
  • Catherine Mouna Daba Ndène
  • Coumba Diarra
    10 Aout 2009
  • Mame Diakher
  • Anne Thérése Sarr
  • Alexandre Djégane Ndour
    Décédé le 31 Juillet 2012
  • Léopold Malick Ndour
    6/3/1922 - 15/10/2015
  • Julienne Mane Sarr
  • Sadio - Yande - Diakhar
  • Ignace Ndiaye
 
  APPRENDRE LE SERERE
Généralités
Apprendre à compter
Conjugaison Sérère
 
 
 
       
© Copyright 2015 - Palmarin