« Qui sous-estime ses origines, peut perdre son prénom mais pas son nom »
  PALMARIN INFO
 
Manifestation contre le parrainage : seul le peuple peut opposer une résistance réussie
Publiée le : 16/04/2018 - Source : dakarmatin

Ces derniers jours, les Sénégalais ont été les témoins passifs d’un bras de fer communicationnel entre opposition et pouvoir autour du projet de parrainage.

L’examen en plénière du projet de loi est prévu ce jeudi. Et si la loi est votée, le président peut procéder à sa promulgation et sa publication au journal officiel pour la rendre exécutoire.

C’est dire que le parrainage a encore du chemin à parcourir pour figurer en bonne place dans la nomenklatura juridique sénégalaise, étant entendu qu’il faudra non seulement modifier la Constitution, mais aussi le code électoral.

Mais de tout cela, l’opposition n’en a cure. Elle est déterminée à tout faire pour que la loi ne soit pas votée parce qu’elle sait que la majorité mécanique parle à chaque fois et l’Assemblée n’est pas en mesure de s’ériger en contre-pouvoir de l’Exécutif.

Alors elle compte sur la rue, c’est-à-dire sur les Sénégalais, comme… le 23 juin 2012. Les adversaires de Macky Sall tous réunis rêvent d’un 23 juin bis. Ils ont assez exprimé leur détermination.
Car, ils savent que leur détermination ne suffira pas à faire reculer Macky. Ce dernier se moque manifestement de ce que pense son opposition, convaincu qu’il a vu juste. Ses partisans au rang desquels Mimi Touré, s’adressent aux médias pour ‘’valider’’ le projet. C’est dire que Macky ne reculera pas.

Face à ces extrémismes, seul le peuple, les citoyens sénégalais, pourront faire la différence par son attitude exactement comme…le 23 juin.

Si l’opposition arrive à mobiliser les Sénégalais contre ce projet de loi, l’Assemblée ne franchira pas le rubicond. Mais reste à savoir si elle est vraiment convaincue et déterminée à agir.

Car, la mobilisation a perdu un atout important : L’effet de surprise. Le 23 juin, le régime d’Abdoulaye Wade a été pris de court, dépassé. Il n’a pas vu venir car, c’était sans précédent.

Le 19 avril, ce ne sera pas le cas. Les forces de l’ordre ont déjà peaufiné les stratégies de riposte pour tenir la situation en main.

Cependant, si le peuple s’approprie la révolte et le manifeste assez clairement, les forces de l’ordre perdront toute légitimité à agir.

C’est pourquoi, après la bataille du référendum, l’opposition pourra perdre celle du parrainage. Nombre de Sénégalais restent convaincus que leur meilleure arme reste la carte d’électeur et pourraient préférer attendre l’élection pour se positionner.

Ceci découlerait du fait que les états-majors politiques n’auront pas fait le travail de sensibilisation et de mobilisation nécessaires. Comme au référendum.

Certes Dakar reste très politisé et en général très hostile aux différents régimes qui se sont succédé, mais les populations ne sortiront pas facilement pour braver les forces de l’ordre.

Si en effet l’accès au centre-ville est filtré, si des arrestations sont opérées notamment celles de leaders, il va s’en dire que c’est Macky qui aura encore gagné.

Néanmoins, c’est l’image du Sénégal qui va en prendre un sacré coup. Nous ne pouvons pas nous inscrire dans la dynamique de ce qui se passe au Togo, un pays où il n’y a jamais eu d’alternance démocratique.

Même si Macky sait qu’il peut contenir les troubles, il y va de son intérêt d’écouter la société civile dans ses efforts de médiation.

Aucun démocrate ne peut gouverner son pays dans le mépris de l’opinion publique. Or celle-ci ne saurait se limiter ni aux déclarations des partisans du pouvoir ni à celles de l’opposition. Il faut savoir jauger l’opinion par ses propres méthodes d’écoute et d’évaluation et agir en conséquence.

Un projet de révision qui n’est pas inscrit dans le référendum est forcément suspect. Et Macky sait que l’opposition ne le laissera pas dérouler tranquillement son agenda et sa stratégie sans réagir.

C’est pourquoi, il appartient aux médiateurs de la crise de faire des contrepropositions dans le but d’amortir la crise en contentant toutes les parties. C’est encore possible.

Certes le risque de prolifération des candidatures est là, mais le parrainage a le défaut congénital d’être arrivé au moment où chaque état-major politique peaufine ses stratégies de bataille pour gagner.

Assane Samb

 
 
  LISTE ARTICLES
 
Président, demain il fera jour !
Publiée le : 16/04/2018
 
'Fish are vanishing' - Senegal's devastated coastline
Publiée le : 16/04/2018
 
Sonko, un "doomu a…" à exécuter ! (Par Mody Niang)
Publiée le : 16/04/2018
 
Sénégal: Khalifa Sall perd la mairie de Dakar sur décision du président Macky Sall
Publiée le : 16/04/2018
 
Barack Obama rend hommage à l'équipe de France en plein discours sur Nelson Mandela
Publiée le : 16/04/2018
 
Student killed in clashes over late grant payments in Senegal
Publiée le : 16/04/2018
 
Senegalese community spearheads support for girls of killed mother
Publiée le : 16/04/2018
 
Vidéo-Témoignages ‘’Des jeunes ont été torturés physiquement et psychologiquement dans les commissariats, le 19 Avril’’
Publiée le : 16/04/2018
 
Projet de loi sur le parrainage : Le message fort de l’Eglise à Macky Sall et l’opposition
Publiée le : 16/04/2018
 
Mimi Touré s'accroche à sa villa de fonction
Publiée le : 16/04/2018
 
Contribution: Le clan Faye-Sall au cœur des scandales politiques et économiques du Sénégal
Publiée le : 16/04/2018
 
Macky persiste et signe : "Nous sommes prêts… "
Publiée le : 16/04/2018
 
Macky reçoit nuitamment les enseignants au Palais, propose 85 000 FCFA et les supplie de...
Publiée le : 16/04/2018
 
Gambie - Le colonel Ndour, nouveau patron de l'Ecomig, a pris fonctions
Publiée le : 16/04/2018
 
  PALMARIN C'EST AUSSI ...
 
Palmarin Music Live
Les bonnes adresses
Palmarinois d'ici et d'ailleurs
Ecotourisme
Les grands chantiers
Les sérères
Tanns et la salinistion des sols
La réserve naturelle ..
Lignées maternelles
Plan local de développement
Village de Diakhanor
Etats sérères du Sine-Saloum
Liste des Rois du Sine
Le Pére René Danet
 
  CONTRIBUTIONS
11 chefs d’États africains assassinés au ...
Découverte : Djilor Djidjack, lieu natal ...
Monseigneur François-Xavier DIONE ...
Commune de Joal-Fadiouth ...
La mangrove a sauvé Palmarin de l'avancé ...
  LIENS UTILES
Repertoire des Entreprises du Sénégal
Remi Jegaan Dioh
Ambassade du Sénégal à Washington
Le site web du gouvernement du Senegal
Seneglise.org : site de l'archidiocèse de Dakar
  IN MEMORIUM
  • Léontine Ngom Diatta
    1 Janvier 1949 - 12 Septembre 2011
  • Thaddée Sarr
    5 Mars 1960 - 4 Août 2009
  • Frère Aloise Dioh
    Décédé le 20 Novembre 2017
  • Frère Simon Sarr
    Décédé le 1er Août 2017
  • Benjamin Ndour
    24 Juillet 1942 - 28 Février 2004
  • Simon Mamadou NDOUR
    Vendredi 10 Mars 2017
  • Louise Sira Daba Ndène
    Décédée le 1er Mars 2017
  • Anne Marie Coumba Seck
    14 Février 2015
  • Eugenie Berthe Manga
    28 Avril 2006-28 Avril 2016
  • Catherine Mouna Daba Ndène
  • Coumba Diarra
    10 Aout 2009
  • Mame Diakher
  • Anne Thérése Sarr
  • Alexandre Djégane Ndour
    Décédé le 31 Juillet 2012
  • Léopold Malick Ndour
    6/3/1922 - 15/10/2015
  • Julienne Mane Sarr
    Décédée le 4 Septembre 1999
  • Sadio - Yande - Diakhar
  • Ignace Ndiaye
 
  APPRENDRE LE SERERE
Généralités
Apprendre à compter
Conjugaison Sérère
 
 
 
       
© Copyright 2015 - Palmarin